La Colombie est une destination de plus en plus prisée. Faire du tourisme en Colombie n’est plus si extravagant qu’il y a une dizaine d’années. Il est cependant primordial de respecter un certain nombre de principes et de règles si tu veux faire de ton voyage une aventure mémorable.

Tu peux aussi écouter ce podcast audio : conseils pour visiter la Colombie (enregistré avec un ami du Petit Futé).

Je t’invite aussi à lire cette liste de 10 conseils pour bien voyager en Colombie.

 

Tourisme en Colombie : les erreurs à ne pas commettre

Après m’être lancé dans une série d’articles sur les erreurs que commettent les entrepreneurs expatriés en Colombie un lecteur (Guillaume P.) m’a suggéré de faire de même avec les bêtises que font certains touristes au moment de visiter ce beau pays. Voici donc le top 10 des choses à ne pas faire en Colombie si tu veux bien profiter de ton voyage.

Cette liste de conseils n’est pas exhaustive. N’hésite pas à laisser un commentaire si tu le souhaites. Ce sera très utile pour les autres personnes désireuses de faire du tourisme en Colombie.

A la fin de cet article je partage avec toi les péripéties d’un groupe d’étudiants français que j’ai accueilli en mars dernier. Certains avaient cru bon de ne pas suivre les conseils de leurs hôtes… et ils s’en souviendront.

 

Croire tout ce que l’on raconte sur la Colombie

Bien que cette destination véhicule encore aujourd’hui une image relativement négative et qu’elle soit éventuellement associée à des activités peux reluisantes… la Colombie a beaucoup changé au cours de ces dernières années.

Si tes amis te disent qu’ils vont coller ta photo sur la mairie de ta commune et compter tes jours de détention dans la forêt amazonienne ne leur prête pas attention !

La Colombie n’est plus celle que Netflix et d’autres ont décidé de mettre en scène au cinéma ou ailleurs. Elle a beaucoup changé et il est aujourd’hui possible de profiter d’un grand nombre de destinations incroyables sans pour autant mettre ta vie en péril.

Je t’invite tout de même à prendre tes précautions et bien à t’informer avant de visiter une région que tu ne connais pas encore.

 

Poser des questions embarrassantes à tout bout de champ

De la même manière qu’il est parfois vexant pour nous d’entendre que les français ne se lavent pas, les colombiens sont pour la plupart un peu fatigués de se défendre des préjugés relatifs à leur pays et sa population.

A moins de te lier d’amitié avec des colombiens et d’aborder ce genre de sujet avec une certaine diplomatie… évite de poser des questions désobligeantes au premier vendeur d’empanadas que tu croises ou au réceptionniste de ton hôtel.

Sinon les colombiens vont continuer à croire que les français sont grossiers !

 

Emporter des euros ou des dollars pour faire du tourisme en Colombie

Contrairement au Panama et à l’Equateur la monnaie locale n’est pas le dollar US en Colombie. Inutile de prendre sur toi des quantités de devises étrangères. La grande majorité des transactions s’effectuent ici en pesos colombiens.

Bien sûr il est toujours intéressant, voir même rassurant, de transporter quelques billets américains ou européens pendant tes passages aux frontières ou dans les aéroports. Ce sont des monnaies idéales pour se prémunir contre la faim et ce dans presque tous les recoins du globe.

En ce qui concerne tes excursions colombiennes il faut mieux régler en devise locale. Cela t’évitera de passer pour un riche voyageur et de te faire surfacturer certaines prestations (je ne dis pas que les colombiens sont du genre à abuser mais il ne faut pas non plus tendre le bâton pour te faire battre).

De plus, les colombiens entretiennent une certaine culture du « regateo » et il est normal pour eux de négocier les prix. Ce sera bien plus simple pour toi en devise locale.

Si tu veux en savoir un peu plus sur les tarifs colombiens je te laisse consulter ces quelques articles :

 

Croire qu’on peut parler anglais partout en Colombie

Je suis certainement le premier à dire que les colombiens sont très accueillants et enclins à aider les étrangers qui viennent faire du tourisme en Colombie, cependant je te conseille tout de même d’apprendre quelques rudiments d’espagnol avant de venir visiter cette région du monde.

De la même façon qu’il est agréable pour toi d’entendre un touriste étranger s’efforcer de baragouiner quelques mots de français pour trouver son chemin dans les rues de ta ville natale, les colombiens adorent que des touristes fassent cette démarche d’utiliser quelques expressions locales.

On parlait de budget un peu plus haut… se débrouiller un peu en espagnol est aussi une bonne méthode pour obtenir une réduction supplémentaire de la part d’un éventuel vendeur.

 

Passer par une agence de voyage pour faire du tourisme en Colombie

Loin de moi l’idée de dire que les agences de voyage sont à fuir comme la peste, bien au contraire c’est certainement l’idéal pour de nombreux voyageurs qui n’ont pas envie de se retrouver perdus au beau milieu de la forêt amazonienne.

Cependant la Colombie n’est pas une terre sauvage et il est très facile de se débrouiller par tes propres moyens si tu veux visiter ses différentes régions (toujours en écoutant les conseils des locaux ou des expatriés qui connaissent bien le coin).

Si tu te promènes un peu sur ce blog tu verras que j’ai traversé une grande partie du pays sans jamais faire appel aux services d’une quelconque agence (Amazonie colombienne, zone du café, Côte Caraïbe, Sierra Nevada, Medellin, Bogotá, Cúcuta, Barichara, le canyon du Chicamocha et bien d’autres destinations incroyables).

Il est très simple de prendre le bus, de passer d’une ville à l’autre et de préparer tes excursions sur place avec des locaux sans passer par un intermédiaire qui te surfacturera et ponctionnera parfois une commission abusive aux guides et autres acteurs touristiques colombiens.

Sans diaboliser les agences de voyage je pense qu’il est possible pour un voyageur un peu aventurier de découvrir la Colombie par ses propres moyens (sauf pour de rares destinations qui ne sont pas visitables sans un accompagnateur).

 

Se comporter comme un touriste en Colombie

Cette recommandation peut paraître un brin paradoxale mais elle est pourtant d’une importance capitale si tu ne veux pas véhiculer une mauvaise image de toi et de ton pays pendant ta visite en Colombie.

Les colombiens sont pour la grande majorité des gens respectueux, pudiques et très attachés aux valeurs transmises par les croyances chrétiennes et catholiques.

Il n’y a rien de plus exaspérant pour moi que de voir un groupe de visiteurs européens ou nord-américains se promener torse nu ou en bikini dans les rues de Cartagena de Indias. C’est à mon sens le comble de l’irrespect. Je n’ai jamais vu un colombien se comporter de la sorte. L’apparence et la bonne conduite en société sont des aspects culturels qu’il ne faut pas négliger au moment de visiter l’Amérique Latine. Tu pourrais choquer ou incommoder de nombreuses personnes sans même t’en rendre compte.

La règle à appliquer est simple : comporte-toi comme les habitants de la ville que tu visites. C’est valable pour toutes les destinations du monde.

Contrairement à ce que certains semblent penser tout n’est pas permis en Colombie.

 

Prendre des risques inconsidérés

« Dar papaya » est une expression colombienne que l’on pourrait traduire par « tendre le bâton pour se faire battre ».

Bien que le pays ai grandement changé et qu’il soit bien plus facile d’accès pour les voyageurs qui souhaitent le découvrir il reste tout de même de nombreuses choses qu’un visiteur étranger ne devrait jamais faire en Colombie.

Il est primordial d’écouter les conseils des habitants et de ne pas t’aventurer dans des zones considérées comme dangereuses ou peu fréquentables pour une raison ou une autre.

Inutile de te promener avec beaucoup d’argent liquide si tu ne comptes pas faire de grosses dépenses.

Pas la peine de sortir une liasse de billets en pleine rue pour acheter une bière locale.

Évite aussi de te balader avec ton portable dernier cri à la main, ton appareille photo pendu autour du coup et ta super caméra d’action au bout d’un perche dans toutes les rues de Colombie. Tu peux bien sûr prendre des photos et filmer tes excursions mais évite de jouer au paparazzi. Tu ne le ferais certainement pas non plus dans ton village natal.

Conseil important : si quelqu’un essaye de te voler quelque chose… ne résiste pas. Ta vie et celle de tes proches vaut plus qu’un téléphone portable.

 

Ne pas se faire vacciner avant de faire du tourisme en Colombie

Un groupe de lobbyistes anti-vaccination viendra peut-être hacker ce blog mais il est important de rappeler que cette région de la planète, aussi belle soit-elle, comporte son lot de dangers.

La fièvre jaune, la dengue, le chikungunya, le paludisme (aussi appelé malaria) et le zika sont très présents dans plusieurs zones du pays. Certaines de ces maladies présentent des risques de mortalité élevés et ne pas s’en protéger serait une erreur.

Lire aussi :

Les moustiques sont parfois porteurs de maladie en Colombie. Si tu visites une zone à risques je te conseille vivement de te protéger et de te couvrir au maximum. Rien de vaut un bon jean et des manches longues pour te prémunir d’une éventuelle infection.

Si tu visites des zones sauvages évite aussi de toucher à tout (plantes, rochers, animaux…). De nombreuses espèces pourraient te contaminer d’une manière ou d’une autre.

Ecouter le podcast : j’ai attrapé la dengue en Colombie ou lire l’article sur le même thème

Si tu as besoin d’une assurance voici quelques options :

  • ASSISTANCE 24/24 : assurance-assistance pour les séjours jusqu’à 90 jours (en Colombie ou ailleurs).
  • AVENTURE : assurance pour les voyages de plus de 90 jours (en Colombie ou ailleurs).

Voir d’autres options sur le site de Chapka.

 

Oublier de te protéger du soleil colombien

Un coup de soleil pris sur les plages de Santa Marta ou pendant une randonnée dans le parque Tayrona n’a rien de comparable avec un coup de soleil breton ou normand.

Les brûlures et les séquelles causées par le soleil des Caraïbes pourraient bien t’obliger à rester cloué au lit plusieurs jours. Protège-toi un maximum de ses rayons et applique de la crème solaire régulièrement sur les parties les plus exposées de ton corps. Une casquette ou un chapeau doivent faire partie de la liste des indispensable à mettre dans ta valise. Une paire de lunettes de soleil est aussi de rigueur.

 

Prendre les règles migratoires colombiennes à la légère

On peut régulièrement lire sur des forums ou des groupes Facebook des messages tels que « j’ai dépassé de 2 jours mon PIP aidez-moi ».

La Colombie est un pays magnifique et de nombreux touristes en tombent amoureux et certains décident même de revenir s’y installer pour y créer une entreprise. Evite de diminuer tes chances de pouvoir revenir sur le sol colombien et respecte les lois en vigueur dans le pays.

Plus d’informations sur les visas et titres de séjour pour faire du tourisme en Colombie :

 

Tourisme en Colombie : comment ruiner ton voyage

Comme je le te l’expliquais en introduction de cet article j’accueille de temps à autre des groupes d’étudiants français en Colombie. Sans rentrer dans des considérations de psychologie sociale (car ce n’est pas mon domaine) j’ai la sensation que plus un groupe est grand plus il est compliqué de faire entendre raison à ses membres.

Si tu veux jouir de vacances inoubliables en Colombie ou ailleurs je te conseille de ne pas suivre les recommandations suivantes :

  • Emporter ton iPhone 7 pour un défilé du carnaval de Barranquilla
  • Sortir ton Mac Book Air dans les rues de Cartagena
  • Porter un short dans la Sierra Nevada et ignorer les conseils des guides indigènes
  • Marcher sans casquette ou chapeau pendant plus de 2 heures sous le soleil de Santa Marta
  • Prendre à la légère les indications et conseils des habitants de la région

Nous avons déjà abordé le thème de la sécurité et la notion de « dar papaya » en Colombie. Concernant la santé, j’insiste sur le fait qu’une piqûre de moustique colombien (ou de tout autre insecte… colombien) pourrait te provoquer une bonne allergie (gonflement des jambes, cicatrices et douleurs éventuelles pendant plusieurs jours).

Je ne vais pas les blâmer car j’ai moi aussi commis ce genre de bêtises par le passé (une bonne insolation au parque Tayrona). C’est tout de même dommage de passer 2 jours coincés dans sa chambre d’hôtel car on a déambulé en short dans la jungle ou de se faire voler son téléphone dans un mouvement de foule de carnaval.

Tu es prévenu !

J’espère que ces quelques conseils te permettront de profiter au maximum de ton séjour. Si tu veux compléter cette liste de conseils pour faire du tourisme en Colombie n’hésite pas à le faire en commentant l’article.

Découvre aussi : 10 conseils pour bien voyager en Colombie

¡Hasta Pronto!