Si l’on en croit la plupart des colombiens… et des étrangers… cette région est la plus dangereuse et inhospitalière du pays.

Avant ton départ on te bassinera avec des répliques telles que:

  • Les FARCS vont te séquestrer (c’est le discours de base pour que tu ne partes pas en Colombie, on te le balance à toutes les sauces donc tu es déjà habitué)
  • Les moustiques vont te refiler la fièvre jaune, le paludisme, la dengue, le zika et le chikungunya (c’est comme le  Tiercé Quinte Plus, sauf que l’ordre n’importe pas trop)
  •  La dysenterie et l’hépatite A t’attendent à la sortie de l’aéroport (dont la piste est en terre battue, forcément !)

Alors mythe ou réalité ?

Ce qui est fascinant au sujet de l’Amazonie c’est que les colombiens eux-même font preuve d’une grande méconnaissance à l’égard de cette zone de leur pays.

Leticia, la capitale, est une ville très petite. On n’y compte pas plus de 20 « calles« .

On parle d’environ 35.000 habitants plus ou moins coincés entre le « rio Amazonas » et la « selva salvaje » (forêt sauvage, vraiment très sauvage).

C’est la ville où j’ai été le mieux reçu en Colombie. Les gens sont calmes, aimables, attentionnés, ne harcèlent pas les touristes, ne surtaxent pas les visiteurs étrangers et font preuve d’une grande courtoisie au volant ! Je me suis promené à pied, j’ai exploré la ville de fond en comble et je m’y suis perdu à 3h00 du matin… et je suis toujours vivant.

Je ne me suis fais piquer qu’une seule fois par un moustique, et ce, en visitant le fin fond d’une réserve naturelle.

Au niveau budget, les activités sont vraiment abordables et l’émerveillement est toujours au rendez-vous. Pour 5 jours et 4 nuits dans un hôtel milieu de gamme il faut compter 100 euros (300.000 pesos colombianos).

Si tu veux naviguer toute la journée sur le fleuve, donner à manger à des « micos » (singes), caresser un « perezoso » (paresseux), porter une « guacamaya » sur ton épaule comme un pirate et prendre une photo souvenir avec un anaconda gigantesque… il faut prévoir 135.000 pesos par personne (environ 45 euros).

La plupart des activités sont accessibles en « lancha » à partir du port de Leticia. En 10 minutes et pour seulement 6.000 pesos tu peux aller faire un tour à Santa-Rosa au Pérou de l’autre coté du fleuve. Pas besoin de passeport, tu es dans une zone de libre échange.

Autre option, louer une moto ou un scooter comme nous. Pour 70.000 pesos (on arrondira à 25 euros), essence comprise, on a pu se promener pendant 2 jours entre Leticia et Tabatinga qui est sa ville jumelle du coté brésilien. Idem, pas de vraie frontière de ce coté, juste un petit panneau pour faire mine !

Sinon, tu peux aussi prendre un « moto-carro« , tous les trajets valent le même tarif tant que tu ne sors pas de Leticia et les chauffeurs sont une bonne source d’infos pour connaitre les bons plans. (3.000 pesos = environ 1 euro).

Tu l’auras compris, un article ne suffira pas pour tout te raconter…

En attendant de lire la suite, laisse les gens penser ce qu’ils veulent de l’Amazonie. C’est encore une zone relativement protégée des touristes et autant qu’elle le reste. Tant pour sa faune et sa flore que pour la sensation que tu ressentiras à découvrir un paradis que personne ne se risque à visiter.

Si tu veux voir un bébé singe et un bébé chat jouer ensemble, jette un œil au facebook de Colombianito.

¡Hasta Pronto pour plus d’infos!