10 conseils pour bien profiter du carnaval de Barranquilla

1. Réserver ton hôtel à l’avance

Barranquilla n’est pas une ville très touristique. Cependant en période de carnaval cette destination prend une toute autre dynamique. Moi-même résident depuis maintenant 7 ans dans cette région j’ai du mal à reconnaître mon fief pendante cette époque de l’année.

Les hôteliers locaux sont bien conscients de l’attractivité de leur région pendant cette période du calendrier et nombre d’entre-eux en profite pour doubler voir tripler leurs prix (et ils ont bien raison).

Les chambres disponibles se font vite rares et je te recommande vivement de t’y prendre à l’avance pour ne pas te retrouver sans logement au dernier moment.

Certains font parfois le choix de prendre une chambre sur Santa Marta ou Cartagena de Indias en pensant qu’ils pourront faire des allers-retours facilement entre leur hôtel et Barranquilla. Il faut cependant prendre en compte qu’à cette époque de l’année le trafic routier est très embouteillé et que les compagnies de bus souffrent d’un pic d’activité qui leur est parfois compliqué de gérer.

Mon conseil : anticipe !

 

2. Partager cette expérience avec des locaux

Le carnaval de Barranquilla étant un événement populaire je pense qu’une bonne option est de le découvrir avec des natifs de la région.

Pour ce faire je te recommande la page Couchsurfing qui te permettra de te mettre en contact avec des colombiens désireux d’accueillir des voyageurs de passage. C’est une plateforme gratuite qui te permet de prêter ton canapé à des aventuriers et/ou de squatter le sofa de quelqu’un gracieusement quand tu pars à l’étranger.

Le carnaval de Barranquilla prend vraiment tout son sens lorsqu’on le vit avec des locaux (avec des « locos » aussi d’ailleurs).

Mon conseil : fais-toi des amis colombiens (avant d’être pompette) et suis les dans leurs folles nuits carnavalesques.

 

3. « No dar papaya »

Non pas que Barranquilla soit une destination plus dangereuse qu’une autre mais je te conseille tout de même de prendre quelques précautions si tu décides de découvrir son carnaval.

Comme tout événement de grande evergure il comporte son lot de risques. « Dar papaya » est une expression très colombienne qui pourrait un peu s’apparenter à « tendre le bâton pour se faire battre ». Pour faire simple : il ne faut pas te promener avec ton I-phone dernier cri à la main pendant un défilé ou encore sortir de gros billets au moment d’offrir une bière à tes nouveaux amis d’un soir.

Mon conseil : divise ton budget en plusieurs petites liasses de billets et gardes-en un peu dans chacune de tes poches. Utilise un téléphone d’entrée de gamme qui n’intéressera pas les éventuels voleurs.

 

4. Découvrir des événements variés

Bien que le carnaval de Barranquilla soit historiquement un événement organisé par et pour le peuple colombien, il regroupe une multitude de défilés, de représentations et autres concerts tous très différents les uns des autres. Certains spectacles sont bien plus sélectifs que d’autres et tous les publics n’y trouvent pas leur place. En effet, la sélection se fait malheureusement par le tarif parfois prohibitif de certains shows. Je pense notamment aux défilés grandioses de la vía 40.

Voir aussi : agenda 2018 du carnaval.

Mon conseil : varie les expériences et les plaisirs. Assister à des événements gratuits et fréquentés par la classe moyenne colombienne te permettra d’être au cœur d’une effervescence incroyablement chaleureuse. Découvrir un défilé dans le sud de la ville te donnera un avant-goût des contrastes du pays. T’asseoir dans l’un des « palcos » (tribunes) de la vía 40 te laissera entrevoir le gouffre qui règne entre les différents « estratos » du peuple colombien.

 

5. Bien choisir tes vêtements

Tu découvriras certainement bientôt une habitude étrange des colombiens… le lancé de farine (harina). Ne me demande pas pourquoi mais ils prennent un malin plaisir à s’en jeter ou encore à recouvrir le visage de leurs amis de cette poudre blanche.

Des vendeurs ambulants en vendent en petits paquets. Ils proposent aussi des bonbonnes de mousse et ce, dans le même but : en asperger tout le monde !

Mon conseil : enfile des habits qui ont peu d’importance à tes yeux. Ils risquent d’être tâchés et même un peu malmenés. Te déguiser est aussi une bonne option su tu veux faire sensation et qu’on vienne te quémander quelques selfies.

Ecouter le podcast : les colombiens adorent les photos.

 

6. Montrer que tu n’es pas juste un touriste de plus

Les colombiens sont des gens très accueillants. Si tu écoutes mes podcasts ou a déjà lu quelques articles du blog… tu vas dire que je me répète, mais c’est le cas, ce sont de très bons hôtes.

Cependant en période de carnaval les touristes envahissent la ville…

De mon point de vue d’expatrié de longue date ici à Barranquilla, je trouve que le regard des gens et même le comportement de certains changent un peu pendant la semaine la plus festive de l’année. Notamment les chauffeurs de taxis qui parfois tentent d’augmenter un peu leurs prix.

Il existe une très bonne technique pour te faire passer pour un local ou un résident : apprendre l’argot du coin !

C’est aussi une très bonne idée si tu veux montrer à tes nouveaux amis que tu aimes leur pays et que tu t’intéresses à leur culture. Les colombiens adorent voir des étrangers qui s’efforcent de parler l’espagnol ou encore mieux : le costeñol !

Mon conseil : entraîne-toi et apprends quelques expressions de la région avant d’arriver. Voici 2 articles qui vont te permettre d’apprendre le costeñol très vite : 7 expressions à connaitre avant de visiter les caraïbes et le le costeñol (español caribéen).

 

7. En profiter pour visiter les alentours

Barranquilla est une ville chargée d’histoire et qui ne tire pas encore pleinement parti de ses attributs touristiques.

Lire aussi : les lieux incontournables de Barranquilla.

Mon conseil : contacte Corozo Tours pour découvrir le centre historique au travers d’une visite guidée sensorielle. Leur service est vraiment très bon. N’hésite pas à leur dire que tu viens de ma part, ce sont des amis.

Les environs de Barranquilla sont eux-aussi très intéressants si tu veux t’éloigner de la folie du carnaval un jour ou deux.

Mon autre conseil : contacte Anis Tours pour découvrir le village de Juan de Acosta au travers d’une randonnée écologique. Eux aussi sont des amis à moi et je te recommande vivement de faire appel à eux si tu veux connaitre un « pueblo » typique de la région Atlántico et te promener plus de 2 heures en forêt.

Voici quelques autres destinations intéressantes mais un peu plus éloignées de Barranquilla :

 

8. Prendre soin de ton estomac

Le carnaval de Barranquilla est l’occasion rêvée pour se laisser aller à de nombreux excès.

Fais bien attention à ne pas tomber malade à cause de tes abus… cela pourrait entacher la suite de ton aventure colombienne.

Personnellement je ne fais pas une fixation sur les risques de manger des grillades ou autres spécialités locales dans la rue. Je suis très rarement tombé malade en Colombie. Par contre si tu associes l’excès d’alcool à l’ingurgitation de tout ce qui te passe sous la main… tu pourrais bien avoir quelques surprises.

Mon conseil : fais comme tu le sens !

Lire aussi : l’eau est-elle potable en Colombie ? et les colombiens mangent du riz matin et soir.

Ecouter le podcast : les colombiens aiment les féculents.

 

9. Montrer le bon exemple

Le carnaval de Barranquilla est pour certains la porte ouverte à toutes les folies. Je ne vais pas les en blâmer, cela fait partie de l’essence même du carnaval.

Ne dépasse tout de même pas les bornes et n’oublie pas que tu représentes ta nationalité à l’étranger.

Mon conseil : évite de donner à mes voisins une raison de plus pour dire que « les gringos ne viennent en Colombie que pour de mauvaises raisons ».

Lire aussi : ce que pensent les colombiens des français et 2 préjugés tenaces sur la Colombie.

 

10. T’informer sur les prix à l’avance

Comme je te l’expliquais un peu plus haut, les prix grimpent pendant cette période de l’année. Selon moi, les colombiens ne sont pas des arnaqueurs. Cependant les barranquilleros essayent de profiter un maximum de l’attractivité touristique de leur ville quand ils en ont l’occasion et c’est bien normal.

Il est aussi très important de savoir que les taxis de Barranquilla, contrairement à ceux de Bogotá et Medellin, n’utilisent pas de taximètre. Je te conseille vivement de négocier le prix de la course avant de t’asseoir dans le véhicule : « ¿Cuánto me cobras hasta…?« .

Voici une liste de quelques prix de référence qui te permettront de savoir si ton interlocuteur est honnête ou non.

Attention, si tu fréquentes des lieux huppés (bars, restaurants, discothèques, clubs) les tarifs seront bien évidemment plus élevés.

Produit/servicePrix en pesosConversion en euros
Cigarette (unité)200 pesos5 centimes
Café (petit)200 pesos5 centimes
Café (grand)500 pesos12 centimes
Bus de ville1.900 pesos60 centimes
Jus de fruit naturel2.000 pesos50 centimes
Bière locale2.500 pesos70 centimes
Bière importée5.000 pesos1,40 euros
Perro caliente (hot dog)5.000 pesos1,40 euros
Repas complet dans un petit restaurant de quartier7.000 pesos2,00 euros
Taxi (5 minutes)7.000 pesos2,00 euros
Taxi aéroport30.000 pesos8,40 euros

Mon conseil : essaye toujours un peu de négocier, ici c’est normal et les colombien adorent « regatear ».

Ecouter le podcast : négociation et « regateao » en Colombie.

Profite bien du carnaval et n’hésite pas à commenter cet article pour nous raconter tes aventures carnavalesques et/ou partager tes bons plans avec nous pour le carnaval de Barranquilla 2018.

¡Hasta Pronto!