Visiter Barranquilla : 10 expériences à découvrir

L’approche du carnaval est pour moi l’occasion rêvée de faire un peu de pub pour ma ville d’adoption et encourager celles et ceux qui hésitent encore à visiter Barranquilla à sauter le pas !

Aujourd’hui je te propose de découvrir 10 expériences à vivre dans cette agglomération qui compte plus d’1,3 millions d’habitants et que l’on surnomme à juste titre « la Arenosa » (la sablonneuse).

4 publications qui traitent du carnaval de Barranquilla :

Voici donc une liste non-exhaustive de 10 expériences à vivre si tu as la chance de pouvoir visiter Barranquilla, n’hésite pas à la commenter et/ou partager avec nous tes bons plans 100% barranquilleros :

 

1. Manger un bon poisson frit

Barranquilla est une ville portuaire longée par le fleuve Magdalena et possède aussi un accès direct sur la mer des caraïbes.

Le poisson y est donc de bonne qualité et les tarifs sont abordables si tu décides de goûter la « mojarra » locale.

En fonction du restaurant et de la taille de ton plat il faut compter entre 8.000 et 30.000 pesos pour un repas complet (entre 2,5 et 8 euros au taux de change actuel).

Si tu désires profiter au maximum de cette expérience je te conseille d’aller faire un tour au « barrio las flores » en taxi et de déjeuner en bord de fleuve. Les prix sont un peu élevés (25.000 pesos le plat) mais la vue est unique et la cuisine y est vraiment très bonne.

 

2. Savourer du riz de coco et des patacones

Ton poisson ne serait rien sans un accompagnement digne de ce nom. Laisse donc le riz blanc de côté pour t’essayer au riz de coco. C’est l’une des spécialités locales à ne pas manquer si tu projettes de visiter Barranquilla, Santa Marta ou Cartagena.

Les « patacones » s’apparentent à de petites galettes à base de bananes plantains qui ont été passées dans l’huile bouillante. C’est vraiment délicieux s’ils viennent tout juste d’être cuisinés et s’ils ne sont pas trop gras. Ne fais pas l’impasse sur cette nouvelle saveur !

Ecouter le podcast : les colombiens aiment les féculents.

Lire aussi : les colombiens mangent du riz matin et soir.

 

3. Tester la bière locale

Tu le sais peut-être déjà mais les colombiens ne sont pas vraiment des aficionados des produits viticoles. Ici c’est l’industrie de la bière qui domine le marché des boissons alcoolisées.

Mon ami Sébastien a écrit un article sur le sujet : la bière en Colombie.

Autre fait intéressant, les colombiens ont tendance à consommer des marques différentes en fonction de leur région d’appartenance.

Dans le Nord de la Colombie et notamment à Barranquilla c’est la bière « Aguila » qui a le plus la cote. Pour vraiment en profiter comme un vrai barranquillero je te conseille d’aller faire un tour à La Troja (voir plus bas).

Attention : je ne te pousse pas à consommer de l’alcool, par contre je t’incite vivement à tester des produits locaux !

Le prix de la bouteille oscille entre 2.000 et 3.000 pesos (sauf si tu fréquentes des lieux très chics bien entendu).

 

4. Cuisiner des papas criollas

Dans la vie il existe 2 types de pommes de terre, les « papas criollas » et les autres.

Elles sont petites, rondes, tendres et incroyablement délicieuses.

Tu devrais en acheter quelques-unes, les faire cuire dans une casserole d’eau chaude pour ensuite les écraser avec une fourchette. Une noix de beurre, une pincée de sel et voilà ! La meilleure purée de ton aventure colombienne est prête.

C’est l’un des ingrédients les plus typique du pays et personnellement j’en raffole.

 

5. Sortir danser à la Troja

Impossible de visiter Barranquilla sans aller faire un tour à La Troja. C’est le lieux le plus populaire et le plus emblématique de la ville pour celles et ceux qui aiment danser et/ou boire une « Aguila » (voir plus haut).

Imagine un bar à ciel ouvert situé au coin d’une rue, de la musique salsa à tue-tête et des centaines de colombiens qui se déhanchent : c’est La Troja !

Le secteur est très sécurisé, la police est souvent là pour garder un œil sur celles et ceux qui ont abusé de l’aguardiente et l’ambiance y est vraiment très agréable.

Important : en dehors de la période de carnaval ce bar ouvre uniquement en fin de semaine (vendredi, samedi et dimanche). Il est aussi exceptionnellement ouvert en cas de match de foot disputé par l’équipe nationale colombienne ou par le club de Barranquilla (Junior). Voir : le site web officiel de La Troja.

Si tu fais une overdose de musique latine il y a un petit bar plus punk/rock de l’autre côté de la rue (en diagonale par rapport à La Troja) je te le conseille aussi, il s’appelle 4B.

A découvrir, 2 rythmes colombiens incontournables : la cumbia et le vallenato.

 

6. Apprendre le costeñol

Je l’ai dit et redit dans plusieurs de mes articles et autres podcasts, si tu comptes visiter Barranquilla et la région caraïbe colombienne tu dois absolument apprendre quelques mots et expressions du dialecte local.

Le cœur et l’égo des habitants de la Côte Caraïbe se laissent facilement séduire par les visiteurs qui font l’effort de baragouiner deux ou trois expression locales. Il est toujours surprenant et agréable pour eux d’entendre un étranger utiliser l’argot local.

Si tu veux t’attirer la sympathie des colombiens fais donc l’effort d’apprendre les spécificités de l’espagnol de leur région du globe. C’est aussi un bon plan pour avoir plus de poids lors d’éventuelles négociations. Le facteur sympathie est toujours très important dans les relations humaines et/ou commerciales.

Lire aussi : 7 expressions typiquement caribéennes et apprendre à parler costeñol.

 

7. Boire un jus de corozo et un verre d’aguapanela

Le corozo est un fruit rouge qui se présente sous la forme d’une petite boule.

On en fait du très bon jus et c’est aussi typiquement caribéen.

Le verre coûte entre 2.000 et 3.000 pesos et c’est délicieux.

Il est aussi possible de trouver une liqueur à base de ce même fruit : le « vino de corozo ».

L’aguapanala est une boisson très rafraîchissante à base de sirop de canne à sucre.

Elle accompagne souvent le repas du midi. A ne surtout pas manquer non plus !

Lire aussi : en Colombie tu ne risques pas de mourir de faim.

 

8. Visiter le plus grand centre commercial de la Côte Caraïbe

Tu aimes faire du shopping ?

Tu es un marketeur dans l’âme ?

Barranquilla accueille depuis peu le plus grand centre commercial de la région : « el centro comercial Viva ».

Cette suggestion pourrait ne pas te paraître très intéressante voir même un brin superficielle… pourtant je suis persuadé qu’en passant quelques minutes dans ce lieux voué au culte du mercantilisme tu pourras te faire un bonne idée des disparités socio-économiques qui marquent encore profondément le pays.

Si tu souhaites en prendre plein la vue et juger du gouffre social qui sépare les différentes strates de la population colombienne je t’invite à aller te promener dans le centre de la ville vers l’église « San Nicolas » pour ensuite rejoindre le centre commercial cité plus haut.

Attention : reste toujours sur tes gardes dans cette zone de Barranquilla. L’église et sa place sont magnifiques mais c’est aussi une zone où l’on croise tout et son contraire. En pleine journée tout se passe généralement très bien mais s’y aventurer de nuit est hors de propos. Évite aussi d’attirer l’attention sur toi et ne t’expose pas à des risques inutiles.

 

9. Se relaxer à l’hôtel del Prado

Il s’agit de l’établissement hôtelier le plus emblématique de la ville.

Selon moi c’est l’endroit idéal pour se détendre tout en sirotant une limonade au bord de la piscine. Le cadre est magnifique et relativement isolé des tumultes de Barranquilla qui est une cité un peu bruyante.

Tu pourras même y découvrir une réplique de l’ascenseur du Titanic !

Si tu es intéressé par l’aspect historique de la ville je t’invite à consulter la page de mes amis de Corozo Tours. Ils proposent des visites guidées très sympas.

 

10. Assister à un match de football

Que ce soit pour voir un match de l’équipe locale (los tibujones del Junior de Barranquilla) où supporter la sélection nationale l’expérience risque pour toi d’être unique et riche en sensations.

Personnellement je ne suis pas un amateur de football… mais j’ai encore du mal à me remettre du fait que deux orchestres étaient présents dans l’enceinte du stade Metropolitano.

L’ambiance des rencontres est plus qu’électrique. Une très bonne option pour celles et ceux qui aiment assister à des manifestations sportives.

Je te déconseille cependant de tenter cette aventure sans être accompagné d’un ami barranquillero. Les rencontres de ce genre entraînent parfois des débordements.

11. Se rafraîchir avec un Frozo Malt

Si tu as lu le célèbre roman de Gabriel Gárcia Márquez « L’amour au temps du choléra » tu as peut-être déjà entendu parler de la « Heladería Americana » (il s’agit d’un glacier).

Et bien figure-toi qu’il y a environ 80 ans 2 grecs ont décidé de créer le premier restaurant de cette chaîne aujourd’hui très réputée en Colombie et c’est leur établissement qui a inspiré l’auteur.

Leur produit phare est le « Frozo Malt » :

Une sortie idéale pour les amoureux de la littérature colombienne et/ou des glaces.

En savoir plus sur ce business : article du journal El Heraldo (en espagnol).

Si tu es fan de Gabriel Gárcia Márquez et de ses œuvres je te conseille vivement d’aller dîner au restaurant « La Cueva ». Il s’agit d’un restaurant-musée dont le thème principal est l’univers de Gabo (surnom donné à l’artiste en question). C’était aussi son lieux de rendez-vous à l’époque où il se réunissait avec ses amis artistes.

Voir le site de ce restaurant : La Cueva Barranquilla.

Lire aussi : Barranquilla – les incontournables

 

12. Déguster des butifarras et un bollo de yuca

La « butiffara » est une charcuterie très appréciée par les colombiens qui résident dans le Nord du pays.

La ville de Soledad qui est accolée à Barranquilla (plus vers le Sud) est considérée comme le berceau colombien des « butifarras« . Si tu arrives à Barranquilla par avion sache que l’aéroport est en fait situé sur le territoire de Soledad.

Si tu es amateur de charcuterie il te faut absolument demander à goûter cette spécialité.

Le « bollo de yuca » quant à lui est un plat à base de maïs, de banane plantain et de yuca. La yuca est un tubercule (tout comme le manioc et la pomme de terre). La recette du « bollo » aurait apparemment été empruntée aux indigènes de le région caraïbe. On en trouve d’ailleurs aussi au Panama.

 

13. Prendre des calories avec un chuzo desgrandado

Le « chuzo desgranado » est considéré comme étant le fast-food à la mode « barranquillera« .

Il s’agit d’un plat composé de :

  • viande de bœuf
  • morceaux de poulet
  • saucisses
  • butifarras
  • pommes frittes très fines
  • fromage « costeño » râpé
  • salade
  • sauce à volonté : tartare, rose, mayonnaise et/ou ananas

Si tu as décidé d’arrêter d’aller chez McDonald’s et Subway mais que perdre du poids n’est pas une priorité pour toi je te conseille de goûter au « chuzo desgranado » de Barranquilla.

 

14. Visiter Barranquilla : les barranquilleros sont adorables

Je t’avais promis 10 bonnes raisons de visiter Barranquilla, mais il y en a tellement d’autres…

Après 7 ans d’expatriation dans cette ville côtière je peux t’assurer que son plus gros point fort ce sont ses habitants. Les « barranquilleros » et les « costeños » (les gens de la côte) sont vraiment très accueillants. Ils ont à cœur de faire découvrir leur ville et d’aider les éventuels visiteurs à profiter au maximum de leur séjour.

Si tu as la chance de visiter Barranquilla je t’invite à passer du temps avec des natifs du coin pour te faire ta propre idée. Crois-moi tu ne seras pas déçu.

 

 

Visiter Barranquilla : témoignages

Voici 3 articles rédigés par des amis ayant eu la chance de visiter Barranquilla récemment :

N’hésite pas à commenter cette liste des 10 expériences à ne pas manquer pour celles et ceux qui ont décidé de visiter Barranquilla, nous dire ce que tu en as pensé et aussi à partager tes bon plans avec nous.

¡Hasta pronto!