Espagnol de Colombie : trucs et astuces

Dans cet article tu découvriras plusieurs techniques pour apprendre ou parfaire ton espagnol de Colombie.

Le thème avait déjà été survolé dans un précédent écrit : pourquoi apprendre l’espagnol dans sa version colombienne, mais nous n’avions pas parlé des éventuelles méthodologies d’apprentissage pour maîtriser l’espagnol colombien.

Nous allons donc rectifier le tir au travers de ce nouvel article. Je dis « nous » car si tu as des idées ou des astuces qui te semblent judicieuses et que tu souhaites les partager je t’invite grandement à le faire au travers de l’espace commentaires situé en bas de page.

D’autres contenus disponibles sur le blog et qui pourraient t’intéresser :

 

1. Ecouter de la musique colombienne

Personnellement j’ai travaillé ma compréhension de l’espagnol grâce aux musiques d’Orishas (rap cubain), de Belanova (pop mexicaine) qui a fait le doublage d’High School Musical dans sa version espagnole (ne me juge pas, merci) et Shakira (pop/rock colombienne). D’ailleurs, je continue de chantonner… depuis maintenant 7 ans… « Ayyy amor me duele tanto que no creas más en mis promesas... » sans m’en rendre compte. Cette technique a donc très certainement un peu porté ses fruits.

Je pense que la vitesse de locution des chanteurs oblige l’oreille et le cerveau à fournir de gros efforts pour assimiler le vocabulaire de la langue et interpréter le sens des paroles. Après, chacun son style de musique.

Si tu veux vraiment travailler ton oreille en écoutant des rythmes colombiens je te conseille de consulter ces deux articles :

Si la musique traditionnelle n’est pas trop ta tasse de thé… enfin plutôt de café (oui, c’était facile), voici une liste non exhaustive d’artistes colombiens qui pourraient te donner un coup de pouce pour pratiquer ton espagnol :

La plupart des liens renvoient vers des vidéos qui incluent les paroles des chansons en question. Il y a un peu tous les genres pour que tu puisses faire ta sélection selon tes goûts.

Je te conseille aussi d’écouter l’incontournable Yuri Buenaventura :

 

2. Suivre des cours virtuels avec des professeurs colombiens

Si tu ne connais pas les MOOCs (cours gratuits et accessibles à tous sur le net), je te conseille d’aller faire un tour sur ces trois plateformes :

Il s’agit de contenus éducatifs 100% gratuits et accessibles à toutes et à tous et ce, dans le monde entier.

De nombreuses universités ont fait le choix d’y proposer des classes virtuelles pour permettre aux habitants de tous les continents de se former à des thématiques aussi diverses et variées que le business, la médecine, l’anthropologie, les arts ou encore la physique quantique (que j’ai étudié gratuitement en italien).

Les cours s’étalent sur plusieurs semaines et sont ponctués d’évaluations.

En ce qui concerne la Colombie, j’ai remarqué que l’université des Andes (Universidad de los Andes) propose des contenus spécifiques sur les thèmes suivants :

Il est bien sûr possible de trouver d’autres options en visitant le site.

De nombreux cours sont sous-titrés en plusieurs langues.

3. Découvrir des films d’origine colombienne

Que ce soit des productions récentes ou des films un peu plus anciens, c’est un bon moyen de pratiquer tes compétences de linguiste tout en découvrant quelques aspects culturels de cette région du monde.

Les colombiens ont récemment fait grande impression au festival de Cannes avec deux œuvres que tu retrouveras dans cette liste :

Certains d’entre eux sont disponibles intégralement sur Internet. Il est cependant un peu compliqué de trouver des versions sous-titrées en ce qui concerne les films qui datent un peu.

 

4. Regarder des séries télévisées du pays

La Colombie, tout comme de nombreux pays d’Amérique Latine, produit de nombreuses « telenovelas ». Certains de ses habitants en sont fous.

C’est un bon moyen de découvrir une partie de la culture du pays tout en perfectionnant tes talents de polyglotte et bien évidemment de te frotter à l’espagnol de Colombie.

Fait intéressant, « Ugly Betty » est à l’origine une série colombienne nommée « Yo soy, Betty la fea » qui a par la suite été adaptée dans une vingtaine de versions différentes à travers le monde :

Quelques séries colombiennes très connues :

Très récente, la série : « La escalva blanca » que je te recommande vivement pour en savoir un peu plus sur le thème de l’esclavage en Colombie :

 

5. S’informer en lisant la presse colombienne

Tant qu’à s’informer et se cultiver autant le faire en lisant des magazines et des journaux colombiens.

Voici une sélection non-exhaustive de quotidiens et autres revues colombiennes :

Magazines colombiens sur le thème du business :

 

6. Ecouter des stations de radio colombiennes

La compréhension de l’espagnol de Colombie passe notamment par l’entrainement de ton oreille. C’est une étape parfois ardue pour certains d’entre nous. C’est pourquoi je te conseille de te plonger au maximum dans l’écoute active ou même passive d’émissions colombiennes. La radio est l’outil idéal pour varier les styles et exposer ton sens de l’écoute aussi bien à des rythmes musicaux qu’à des discours à la diction rapide prononcés par les journalistes du pays de tes rêves.

Je te conseille aussi de varier les plaisirs et de tester de nouvelles stations de temps à autres afin de t’essayer à différents accents et champs lexicaux.

Voici plusieurs sites qui te permettront de pratiquer ton écoute de l’espagnol colombien :

Si tu préfères télécharger une application pour ton téléphone en voici trois pour Android qui sont très bien notées par leurs utilisateurs :

Pour celles et ceux qui possèdent un iPhone :

 

7. Suivre des Youtubers colombiens

C’est de loin mon option favorite pour pratiquer l’espagnol de Colombie et l’étude des langues étrangères de manière générale. Des contenus frais et faciles à consommer, des thématiques variées, de la nouveauté en permanence et surtout une liberté d’expression et de diffusion offerte au plus grand nombre.

Je ne voue pas un culte particulier à la plateforme YouTube mais il faut bien admettre qu’elle remet aujourd’hui en doute le monde de l’audio-visuel tel que nous l’avons connu pendant de nombreuses années et ce n’est pas plus mal.

Le « YouTube Game » colombien est, comme dans de nombreux pays, dominé par les chaines de tutoriels beauté et d’humour (le public visé est dont plutôt jeune) :

Si tu aimes le sport je te conseille le canal suivant : Fausto Murillo qui propose des exercices de musculation.

Si tu connais d’autres chaînes intéressantes n’hésite pas à les partager dans l’espace commentaires.

 

8. Lire des livres d’auteurs colombiens en version originale

On ne présente plus Gabriel García Márquez, auteur emblématique du pays, dont les œuvres lui ont valu le prix Nobel de littérature en 1982. La plus connue restera sans doute « Cien años de soledad » (Cent ans de solitude).

Parmi les plus célèbres :

  • El coronel no tiene quien le escriba
  • El amor en los tiempos del cólera
  • Memoria de mis putas tristes

Une salle du musée des Caraïbes lui est d’ailleurs consacrée dans la ville de Barranquilla (lire aussi : que faire à Barranquilla).

Si tu veux découvrir d’autres écrivains colombiens je t’invite à consulter ces deux pages :

Avertissement : s’essayer à lire des romans et/ou des nouvelles dans leur version originale peut être très laborieux voir même frustrant si ton niveau n’est pas suffisant. Rien de plus désagréable que de devoir ouvrir le dictionnaire toutes les deux minutes car le sens d’un mot t’échappe.

Je te conseille vivement de commencer par des ouvrages simples. Dans mon cas, je me suis longtemps concentré sur des livres faisant référence à mon domaine d’expertise (business et création d’entreprise). C’est nettement plus facile d’accès qu’un recueil de poèmes rédigés en alexandrins. C’est aussi très encourageant de sentir que l’on peut lire pendant de longues périodes sans avoir recours à une aide extérieure pour comprendre le sens général d’un texte.

 

9. Regarder la télévision et les journaux télévisés colombiens

Si tu as lu les premières parties de cet article tu t’es certainement rendu compte que je ne suis pas un adepte de la télévision.

Cependant il faut tout de même bien reconnaitre que c’est un média très intéressant pour l’apprentissage de l’espagnol de Colombie.

Point faible de cette technique : impossible de mettre sur pause ou de revenir en arrière en cas de doute.

Point fort : tu seras obligé de te concentrer un maximum pour tout comprendre (c’est d’ailleurs aussi le cas avec la radio).

Quelques chaines et autres ressources télévisuelles disponibles directement en ligne :

Voici aussi deux pages web qui regroupent de nombreuses chaînes colombiennes et qui permettent de les regarder en direct :

 

10. Trouver des amis colombiens et discuter avec eux

Le contact humain… il n’y a que ça de vrai !

Rien de tel que de boire un verre ou de partager un moment avec des natifs du pays dont tu désires éperdument apprendre la langue pour voir ton niveau décoller.

Trouver un partenaire d’apprentissage « espagnol – français » en échange d’un peu d’aide en  « français – espagnol » est aussi un très bon plan !

Les colombiens sont pour la plupart très sympas et aussi très disponibles pour les personnes qui souhaiteraient en savoir plus au sujet de leur culture ou de leur langue. Si tu en croises, n’hésite pas à les aborder et à les harceler de questions.

Tu peux utiliser les groupes Facebook des colombiens qui vivent à l’étranger pour trouver des locuteurs natifs près de chez toi :

Groupes Facebook par pays :

Groupes Facebook par villes françaises :

Il en existe certainement beaucoup d’autres mais je te laisse les chercher par toi même.

Les colombiens expatriés sont très unis, organisent beaucoup d’événements et n’hésitent pas à s’entraider les uns les autres.

 

11. Tomber amoureuse ou amoureux : espagnol de Colombie

C’est certainement l’idéal si tu souhaites voir ton niveau d’espagnol progresser le plus vite possible.

Rien de tel qu’une histoire de cœur pour que ta motivation et ton envie d’apprendre soient au plus haut.

Pour cette méthodologie d’apprentissage tu ne peux compter que sur toi même et ta bonne étoile.

Bonne chance !

 

12. Utiliser des applications et sites web pour apprendre la langue espagnole

Il existe pléthore de pages web et d’applications pour apprendre les langues étrangères. Je t’en recommande trois qui me paraissent plutôt bonnes et se complètent bien : Duolingo, Memrise et Busuu. On parlera aussi de la méthode Earworms.

J’affectionne tout particulièrement Duolingo car j’ai pu participer à sa traduction en français et en espagnol. Même si le site reste perfectible c’est toujours un plaisir d’entendre quelqu’un dire « j’apprends l’espagnol/le français sur Duolingo ». C’est sans aucun doute devenu la plateforme d’apprentissage linguistique gratuite la plus utilisée au monde.

Pour la petite anecdote, l’un de mes étudiants colombiens est devenu bilingue en italien en pratiquant régulièrement via cette application sur son téléphone portable. Il est aujourd’hui capable de lire les romans que je lui prête tel que « mister jekyll et mister hyde ».

Memrise est un site participatif et collaboratif où tout un chacun peut créer et proposer des contenus dans le but de faire fonctionner sa mémoire au travers de « flash cards ».

L’idée est plutôt bonne même si j’ai été un peu déçu par le changement de business model du site qui est passé d’un concept « tout gratuit » à « abonnement pour obtenir des fonctions premiums ». On va dire que c’est mon orgueil qui parle car j’ai aussi participé à la création de plusieurs cours sur cette plateforme et ce sont bien évidemment les options payantes qui génèrent un revenu au webmaster qui sont le plus mises en avant.

Mes collaborations sur la plateforme Memrise :

N’hésite pas à les essayer et à me donner ton avis en commentant cet article.

Busuu est une plateforme d’apprentissage semi-gratuite qui propose elle aussi une version premium (contenu supplémentaire payant).

Elle me plait beaucoup notamment pour son design.

Earworms n’est ni une plateforme d’enseignement ni une application. Il s’agit d’une méthode relativement originale d’apprentissage en musique. Je l’ai beaucoup utilisée pour développer mon niveau d’italien et je trouve la technique originale et agréable.

Il s’agit de pistes audio rythmées et chantées avec des dialogues basiques en langue étrangère. C’est certainement l’idéal pour celle ou celui qui voudrait connaitre les rudiments d’une langue avant de partir en voyage. L’apprentissage se fait de manière relativement passive. Des extraits sont disponibles sur le site et plusieurs langues sont proposées : allemand, anglais, anglais américain, espagnol, italien, chinois, japonais, portugais et russe.

 

13. Utiliser les ressources de Colombianito : espagnol de Colombie

Le blog faisait déjà mention de plusieurs spécificités de l’espagnol colombien tant d’un point de vue de son vocabulaire que de sa grammaire. Je t’invite à lire les articles suivants pour en savoir plus à ce sujet :

 

14. Reconfigure ta vie en « version originale »

Si tu désires apprendre une langue ou un dialecte il n’y a pas de secret, il faut pratiquer et ce, le plus souvent possible. Inutile de t’attabler pendant 10 heures chaque dimanche et de te bourrer le crâne avec de longues listes de vocabulaire.

L’idéal est de consacrer un peu de temps tous les jours à ton entraînement en langues. Cela te permettra de mettre ton cerveau en mode : espagnol de Colombie.

Lire, écrire, écouter et parler : ne fait l’impasse sur aucun des quatre piliers de la communication.

Il est primordial d’utiliser tes nouveaux acquis le plus tôt possible :

  • Discuter avec des amis en espagnol
  • Envoyer des mails à des clients potentiels
  • Raconter ta vie sur un forum dans une langue étrangère
  • Regarder la télévision ou des vidéos sur Internet
  • Créer un blog ou une page pour partager tes nouvelles connaissances et autres découvertes
  • Configurer ton téléphone en espagnol ainsi que tes réseaux sociaux

Tu dois mettre ta vie en « version originale » dans la langue du pays qui t’interpelle.

Il faut voir cette nouvelle compétence comme un moyen de réussir et/ou de créer de nouvelles opportunités et projets dans ta vie personnelle et/ou professionnelle. La langue n’est qu’un outil qui te permettra de réaliser de nouvelles choses qui te tiennent à cœur.

Personnellement je me suis servi de l’italien pour apprendre les rudiments de la physique quantique sur Internet (la plateforme Coursera propose de nombreux cours gratuits et ce, dans de nombreuses langues).

Tu verras que tes progrès seront fulgurants si tu intègres l’idée que ta nouvelle compétence linguistique est un outil et non un but en tant que tel.

 

15. Espagnol de Colombie : lance-toi !

Trop de gens vivent dans l’attente du bon moment. Il n’existe pas de timing idéal pour lancer un projet ou développer une nouvelle compétence.

Beaucoup trop d’apprenants se contentent aussi d’accumuler des connaissances théoriques telles que de longues listes de mots qu’ils n’utiliseront certainement jamais.

La clé de la réussite se trouve dans la pratique répétée, la régularité et l’assiduité dont tu sauras faire preuve au cours de ton apprentissage.

Mon dernier conseil : n’attends pas et lance toi !

¡Hasta pronto!