12 raisons de vivre à Barranquilla

Cet article s’inscrit dans la lignée des publications conjointement orchestrées avec les blogueurs Sebastien et Victor qui habitent respectivement Cali et Bogotá.

Aujourd’hui, nous allons justement nous intéresser aux trois villes qui ont retenu notre attention pour y passer tout ou partie de notre vie (Barranquilla dans mon cas).

Chacun d’entre nous présentera donc les aspects les plus à même de convaincre un futur expatrié de venir s’y installer et lancera éventuellement quelques petites piques à ses camarades (ce deuxième point est certainement celui qui nous a le plus motivé à rédiger nos articles : envoyer quelques bonnes vannes aux collègues).

Les articles de Sebastien et Victor sont disponible par ici :

Bonne lecture !

Vote pour ta ville colombienne favorite : sondage !

 

Pourquoi choisir de vivre à Barranquilla

Barranquilla a un super climat

Quitte à s’expatrier autant le faire au soleil.

Barranquilla c’est plus ou moins 32° chaque jour, 25° chaque nuit et très peu de jours de pluie.

Le soleil est de sortie 99% de l’année et les lunettes de soleil sont donc de rigueur.

barranquilla températures

Consulter :

A Barranquilla il y a la mer

En seulement 30 minutes en bus il est possible de profiter des plages de Puerto Colombia.

Si tu es prêt à faire un peu plus de route tu peux aussi aller découvrir d’autres plages plus isolées et protégées.

Poisson grillé, patacones, sable volcanique : tout est là pour passer un bon week-end en bord de mer.

plage poisson barranquilla

Les barranquilleros sont accueillants

C’est à mon sens le gros point fort de la destination : ses habitants.

Les gens de Barranquilla sont des amours. Accueillants, chaleureux et soucieux d’intégrer les nouveaux venus en partageant leur culture au maximum.

A Barranquilla tu ne te sentiras jamais comme un cheveux sur la soupe.

Si tu as des doutes va faire un petit tour à La Troja et tu m’en diras des nouvelles.

Victor qui doit certainement être en grandes difficultés pour promouvoir la ville de Bogotá approuve mon point de vue :

Lire aussi : 10 expériences à vivre à Barranquilla

 

A Barranquilla on ne se prend pas la tête pour rien

L’une des expressions les plus communément utilisées par les habitants de Barranquilla est « ¡Cógela suave!« . Une traduction possible serait : « reste cool » ou encore « laisse couler, ça va bien se passer« .

C’est certainement ce qui m’a la plus séduit et poussé à vivre Barranquilla ces 7 dernières années. Ici le stress n’existe pas. Les gens ne se prennent pas le chou pour rien. Bien sûr il faut apprendre à être patient car les barranquilleros sont du style à prendre leur temps… pour tout !

Personnellement cela me convient très bien.

 

Barranquilla est une ville qui bouge niveau business

J’entends souvent dire que Barranquilla est une ville qui n’évolue pas beaucoup économiquement. C’est mal la connaitre !

Barranquilla est une ville de négociants et ses habitants ont l’âme d’entrepreneurs.

Voici quelques informations clés sur l’une des villes qui fait avancer la Colombie mais ne cherche pas forcément à faire parler d’elle :

 

Le carnaval de Barranquilla est un incontournable

Troisième plus grand carnaval au monde (derrière Rio et Venise), cet événement a été déclaré patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO en 2008. Ce ne sont pas moins de 300 défilés et autres shows ouverts au public qui attirent quelques 5 millions de spectateurs entre février et mars chaque année.

On parle ici de presque un mois complet de fêtes. C’est un incontournable pour celles et ceux qui viennent visiter la Colombie en touristes ou qui souhaitent s’y installer de manière plus ou moins définitive.

Les festivités génèrent à elles seules plus de 28.000 emplois directs (source : Dinero). D’autres sources font état de 60.000 emplois indirects (El Tiempo).

D’ailleurs Victor qui tente désespérément de défendre la ville de Bogotá dans son article est lui aussi un fan inconditionnel du carnaval de Barranquilla :

Lire aussi : 10 conseils pour bien profiter du carnaval de Barranquilla

Ecouter le podcast : le carnaval de Barranquilla est-il dangereux ?

Ecouter aussi : prêt pour la carnaval de Barranquilla ?

 

Barranquilla est au cœur des Caraïbes

Il faut reconnaître que Barranquilla n’est pas une ville très touristique hors période de Carnaval.

Cependant, c’est un point de passage stratégique pour se rendre à Cartagena de Indias, Santa Marta, Taganga ou encore le Parque Tayrona qui sont facilement accesibles en bus sans se ruiner et en moins de 2 heures de route.

Minca et Palomino sont aussi des destinations relativement proches de Barranquilla qui peut servir de point de chute pour celles et ceux qui voudraient découvrir la région Nord de la Colombie.

 

Shakira, Sofía Vergara et Paulina Vega sont barranquilleras

Et oui, les 3 colombiennes les plus connues au monde sont de Barranquilla, personne ne pourra le nier :

Depuis 20 ans Shakira s’est largement imposée comme étant la chanteuse latine la plus connue sur la scène internationale et a réussi à séduire et fidéliser des publiques aussi divers et variés que les adeptes du rock, de la pop, de la salsa, du tango ou encore du reggaeton.

A 41 ans, c’est la chanteuse colombienne que tout le monde connait !

De son côté Sofía Vergara est devenue l’une des 100 femmes les plus puissantes du monde selon le classement du magazine Forbes. Mannequin, animatrice tv, productrice c’est l’une des actrices américaines les mieux payées et les plus vues à l’écran. Elle est notamment connue pour son rôle dans la série Modern Family et ses apparitions dans des productions internationales telles que Machete.

Miss Univers 2014 aussi est barranquillera : Paulina Vega.

Une série de vidéo est disponible sur YouTube pour celles et ceux qui voudraient découvrir les paysages colombiens en suivant les voyages de cette autre star internationale :

 

A Barranquilla tu peux déjeuner gratuitement

Les rues de ma ville sont parsemées de manguiers. Plusieurs fois par an ils produisent des fruits et il est possible de les récolter.

Cet argument est peut-être un peu trivial mais c’est vraiment agréable de pouvoir déjeuner de bons fruits juteux ramassés à même le sol sur le chemin de la maison.

manguier dans les rues de Barranquilla en Colombie

 

L’équipe de football nationale a élu domicile à Barranquilla

Barranquilla est une ville de plus en plus orientée vers le sport. Elle vient d’ailleurs d’accueillir les Jeux d’Amérique centrale et des Caraïbes (juillet 2018).

Les amateurs de football savent que Barranquilla est aussi reconnue comme étant la « casa de la selección« .

La grande majorité des matchs importants sont joués ici sur la côte au sein du stade Metropolitano : Estadio Metropolitano Roberto Meléndez.

Pour en savoir plus à ce sujet voici deux articles de la presse colombienne :

 

Barranquilla est une ville à taille humaine

On recense à Baranquilla près d’1,3 millions d’habitants. Si l’on y ajoute les populations des municipalités qui bordent la capitale de l’Atlántico il faut compter un peu plus d’1,8 millions d’âmes.

Cependant, vivre à Barranquilla n’est pas pesant comme dans d’autres grandes villes. La ville est aérée et les trajets ne sont pas un calvaire (en tout cas dans la zone centre-nord).

La plupart des lieux emblématiques de la ville sont faciles d’accès et un trajet de 10 minutes en taxi suffira pour sortir faire la fête ou se rendre au travail.

 

Le maire de Barranquilla est le maire plus sympa de Colombie

Alejandro Char Chaljub, aussi connu pour être l’héritier du groupe de distribution Olímpica, a été élu maire le plus populaire de Colombie avec un score de 86% (source : El Heraldo).

Sans entrer dans des considérations politiques la ville à évolué dans le bons sens pendant les mandats d’Alejandro Char. Les infrastructures de Barranquilla se sont grandement développées.

 

Le tourisme n’est pas encore trop développé et c’est tant mieux

Bien que la ville soit très grande, Barranquilla est une ville qui n’attire pas encore beaucoup de visiteurs étrangers. Ici on voit surtout du tourisme d’affaires.

Hors période de carnaval (janvier-février) Barranquilla n’est pas envahie par les étrangers et autres touristes ou expatriés. Il est donc possible de s’immerger complètement dans la culture locale et de ne pas avoir à faire à d’autres « gringos » si ce n’est pas ton truc.

J’ai la sensation que cela est amené à changer dans les 5 prochaines années. Les projets d’auberges, d’hôtels et les offres de services touristiques commencent à pointer le bout de leur nez. Cependant Barranquilla ne sera jamais une destination telle que Cartagena (que je considère comme le Walt Disney colombien).

En español : Barranquilla et tourisme de qualité (El Heraldo)

 

Pourquoi ne pas choisir Barranquilla

L’avis de Sebastien du blog VivreEnColombie.co

À l’instar des autres villes de la côte caribéenne, Barranquilla est incomplète. Carthagène a un merveilleux centre historique, des bars et des délicieux restaurants, Santa Marta a les plages et Barranquilla a le centre économique. Les trois ensembles formeraient une ville exceptionnelle. Au lieu de ça, une est invivable à cause du tourisme à outrance, l’autre n’a aucun débouché économique et la dernière est ennuyante.

Barranquilla à l’air de s’ennuyer ferme pendant 11 mois, jusqu’au prochain Carnaval qu’ils essayent de tirer sur la corde pour le faire durer le plus possible. Faire la fête se résume à danser collé-serré de la même manière sur n’importe quel rythme ; Champeta, Salsa ou Vallenato.

Soit on étouffe de chaleur, soit on se noie sous des trombes d’eau qui emportent tout sur leur passage. Et pas moyen de se rafraîchir au bord de la mer, pour cela il faut sortir de la ville pour trouver une plage décente. On voit la mer tous les jours mais pour la toucher il faut monter toute une expédition.

Quitte à s’ennuyer et ne pas sortir de chez soi sauf pour aller travailler, autant vivre à Bogotá, au moins les salaires y sont meilleurs qu’à Barranquilla.

 

L’avis de Victor du blog ElFranchute

Voilà ma critique de la ville de Barranquilla, dans les règles de la mauvaise foi et du point de vue pas forcément objectif.

Barranquilla est une ville que je connais bien pour y avoir vécu une année. J’ai décidé que malgré les bons moments je ne souhaitais pas m’y installer et cela principalement pour une raison : la chaleur. C’est simple, à part les mois de décembre et janvier ou un peu de brise passe, le reste de l’année est insupportable. Sans parler du mois d’août. Il faut passer du ventilateur à la clim’ de la voiture jusqu’à la clim du bureau. Et durant la minute de transfert entre chaque étape vous aurez le temps de finir trempé. Cette chaleur est tellement pesante qu’on est en permanence humide. Je trouve cela juste insupportable à long terme.

Je rajouterais ensuite que l’intérêt principal de la ville se trouve dans ses voisines, Santa Marta et Cartagena. Barranquilla en tant que telle est intéressante économiquement mais totalement morte touristiquement en dehors des périodes de carnaval. Il n’y a rien à voir, le seul musée intéressant vient d’ailleurs récemment d’être fermé.


Note de Doniphane (un vértiable barranquillero) : le musée a rouvert ses portes le 15 juillet dernier (source : El Espectador).


Ensuite je trouve qu’on s’y embête très rapidement. Pour une ville de cette taille (4ème plus importante de Colombie), à part aller dans les centres commerciaux il n’existe quasiment aucune activités culturelles, sportives ou festives, tout est extrêmement limité, impressionnant au vu de la taille de la ville.

Et pour terminer je dirais que l’accent costeño, est surement le pire accent espagnol qui existe. Si vous rencontrez un vrai costeño, ne vous attendez pas à comprendre plus de 3 mots même si vous parlez très bien l’espagnol. Certes le vocabulaire costeño à son charme mais l’accent en tant que tel est un vrai problème.


Note de Doniphane : la copine de Victor est colombienne… la mauvaise foi est codée dans l’ADN des gens qui s’expatrient sur Bogotá !

N’oublie pas de jeter un oeil aux publications de Sebastien et Victor :

En espérant que ces 3 articles et nos points de vue t’auront aidé à te faire une meilleure idée de nos 3 merveilleuses villes.

N’hésite pas à commenter cet article et ceux de mes collègues.

¡Hasta pronto!