A l’heure de chercher du travail, les colombiens ont tendance à avoir un comportement bien différent de celui des français.

Leur CV ou « hoja de vida » en est un exemple flagrant.

En Europe tu as certainement été habitué à organiser ton curriculum de la forme la plus compacte et impactante possible. Excéder une page étant totalement prohibé !

Ici c’est l’inverse. 5 pages c’est le strict minimum ! On pourrait même parler d’un petit dossier.

Parmi les sections indispensables on trouve:

  • Datos personales

Nom, prénom, document d’identité, date de naissance, lieu de naissance, situation maritale, ville, adresse, téléphone, e-mail.

  • Estudios

Les colombiens aiment bien détailler leur cycle d’études. Ils remontent même jusqu’à l’école primaire. Il faut aussi que tu indiques ton niveau en langues.

  • Talleres y cursos

On trouve dans cette partie tous les cours et/ou formations auxquels tu as assisté. Le nombre d’heures, les noms des intervenants, les compétences développées etc.

  • Seminarios y otros

Même chose, sauf qu’ici il s’agit des congrès.

  • Experiencia laboral

Il te faut maintenant lister les entreprises pour lesquelles tu as travaillé et indiquer: ton poste, tes missions, le nom de ton supérieur hiérarchique, le numéro de téléphone de l’entreprise et les dates de début/fin de ton contrat.

  • Perfil profesional

C’est l’espace blablabla. Ecris un petit paragraphe pour te présenter et vendre du rêve à ton futur employeur. Explique-lui quelles sont tes qualités, tes valeurs et tes talents cachés !

  • Aspiración salarial

Cette section est facultative… mais si tu te sens courageux tu peux indiquer le salaire auquel tu aspires.

  • Referencias profesionales

Les colombiens terminent leur CV par une liste de références. Ce sont des personnes que l’on peut contacter pour en savoir plus sur toi (évite de mettre le nom de ton futur ancien patron que tu es sur le point de laisser en plan). Il faut indiquer: nom, prénom, titre (master, doctorat, avocat…), poste, entreprise et numéro de téléphone du contact en question.

  • Referencias personales

Même chose que précédemment mais avec ton cercle familiale.

  • Firma

Tu dois signer ta « hoja de vida« , la dater et indiquer ton numéro de carte d’identité.

  • Anexos

Maintenant que tu as raconté toute ta vie… il faut fournir des preuves ! Copies de carte d’identité, de diplômes, d’attestations d’assistance aux séminaires et congrès, « cartas laborales » des entreprises où tu as travaillé… plus il y en mieux c’est !

Même si leur présentation est un peu pesante… je te conseille de t’y plier. Avoir un CV au format colombien et un autre au format de ton pays peut être une bonne preuve d’effort d’adaptation culturelle. C’est aussi un bon sujet d’échange lors d’un entretien d’embauche.

J’ai eu l’occasion de mener des campagnes de recrutement en Colombie et s’il y a une chose que j’ai remarqué c’est bien l’absence de soin apportée à la rédaction et à la présentation des CVs. C’est certainement une opportunité pour toi de te démarquer !

N’oublie pas que pour travailler tu as besoin d’un visa TP4.

Si tu cherches un stage, tu peux jeter un œil au site ou au blog de Waïno. Ce sont des amis et leurs services sont vraiment bons.

Si tu as des doutes, utilise l’espace commentaires.

¡Hasta Pronto!